POSTS

Assistance à Maitrise d’Ouvrage

Tous les responsables des opérations de construction, maîtres d’ouvrage en particulier, sont soumis à une complexité croissante due en particulier à : la multiplication des intervenants, une technicité et des performances accrues, la prise en compte du coût global, une durée de projet réduite, une attention accrue à la sécurité et à la qualité, une meilleure prise en compte de la concertation entre l’ensemble des acteurs partie prenante et avec les usagers, l’inscription des projets dans un cadre de développement durable (environnement, impact social, contraintes économiques).

C’est dans ce cadre que les maîtres d’ouvrage doivent assurer la « maîtrise du projet », c’est-à-dire obtenir un ouvrage conforme aux besoins et aux objectifs de délais, de coûts et de qualité. Leur rôle est donc essentiel.

Maîtriser le projet, c’est d’abord agir pour minimiser les risques : or, le premier risque vient des interactions entre les acteurs. « Comme dans un orchestre, ils doivent jouer ensemble la même partition et au même tempo ». Assurer la maîtrise de l’ouvrage est donc devenu un travail de «chef d’orchestre» qui doit diriger un nombre d’acteurs de plus en plus grand, avec des «partitions» de plus en plus complexes. De fait, même si les rapports sont basés sur des relations contractuelles, une part importante est nécessairement donnée à la relation humaine : esprit d’équipe, acceptation de la diversité des modes de pensées, métissage des compétences sont requis pour mener à bien tout projet.
Dans le même temps, le champ des projets s’est élargi à des enjeux de qualité, de santé, de bien-être social, de développement durable. Tout cela rend les missions plus difficiles et souligne le rôle complexe du maître d’ouvrage.

Cette complexité justifie que tout responsable de projet s’appuie sur des compétences nombreuses et variées apportant soit leur expertise, soit leur capacité de management de projet. Pour le responsable de projet, le problème se pose bien ainsi : d’une part, créer des équipes dont le seul objectif sera de mieux travailler ensemble (missions à caractère «transversal») et d’autre part, pouvoir s’appuyer sur des expertises ayant une connaissance pointue (missions à caractère «spécialisé») dans un domaine spécifique afin de concevoir le meilleur ouvrage.

On distingue clairement les éléments de mission spécifiques à la maîtrise d’ouvrage de ceux de la maîtrise d’œuvre. Mais pour assurer ses propres missions, le maître d’ouvrage doit mettre en œuvre d’autres compétences. Ces compétences, il n’en dispose pas toujours. Dans ce cas, il s’adjoint des compétences externes, en ayant recours à une mission d’«assistance à maîtrise d’ouvrage» qui répondra à ses interrogations en terme de définitions, de solutions (qui peut faire ?), de responsabilités, de qualifications.

C’est ces raisons que BMF propose ses services en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage.